A l'affiche !

Ciné Danse en Valdaine – Acte 2

Posted on dans A l'affiche ! · Clic & Clap

Le Village de de Massieu vous invite

Esplanade de l’orangerie – Vendredi 18 mai – 19:00

DUO ” 6 “ Chorégraphie participative – pièce courte (20 mn) en duo

chorégraphes-interprètes : Youtci Erdos / Manuel Chabanis

“6” est l’expérimentation d’un jeu de l’oie chorégraphique, inspiré du thème de la ville.
Il s’agit de (dé)placer le spectateur au cœur même de l’espace scénique, comm
e il l’est au cœur de la ville.Youtci Erdos et Manuel Chabanis ont conçu cette pièce sous forme de jeu.
Jeu de regar
ds, jeu de hasards, jeu de sens, double jeu…

” 1, 2, 3 J’irai avec toi,
………….Selon tes caprices
………….Un amour tout neuf,
………….Vaut mieux qu’un vieux blues.” 

 

La rencontre –Film – 1999 – Réalisation Seydou Boro, Issa Traoré

En 1993, Mathilde Monnier a créé Pour Antigone” à Brest avec, entre autres, des danseurs traditionnels burkinabés. Six ans après, elle revient au Burkina présenter le spectacle pour la première fois et organiser un stage, lieu d’échange des conceptions des danses traditionnelle africaine et contemporaine européenne. Cette deuxième “rencontre” est suivie par Seydou Boro, danseur et cofondateur de la compagnie Salia Nï Seydou, et par Issa Traoré.

L’enjeu est de rendre visible l’émergence, encore timide, d’une expression contemporaine sur un continent où la tradition pèse de tout son poids. Mathilde Monnier parle de son besoin d’être déstabilisée et de travailler en partant, non pas d’une technique, mais d’un champ d’infinis. Salia Sanou se rappelle avoir été fortement perturbé par les demandes d’improvisation en silence de la chorégraphe. A ces paroles font écho les récits de Blandine Yaméogo, d’Issa Traoré, des danseuses de la compagnie Kongoba, et leur recherche, en pleine effervescence, d’une expression qui saurait concilier des formes du passé avec des perspectives actuelles. Ces fascinations réciproques évoquées par Mathilde Monnier donnent lieu à un film remarquable où, tel un geste hyper-fluide, la parole circule, portée par le désir de rencontre.

Fabienne Arvers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *